Pour une visualisation parfaite de cette page : Résolution d'écran 1600

 


L'humour n'est rien d'autre que la capacité de relever les aspects amusants et drôles d'une situation et d'en rigoler un peu.

Il n'a pas le caractère subtilement agressif de l'ironie, ni de l'amertume, du sarcasme ou de la moquerie. Il n'attaque personne et se borne à s'amuser un peu sans chercher de victime.

Bien sur, la vie n'est pas toujours drôle et il n'est pas question ici de vous suggérer de vous marrer en toutes circonstances. Sans être tragique, certains évènements sont surtout pénibles et douloureux et il ne conviendrait pas par exemple, d'attirer l'attention d'une veuve éplorée sur le gros nez amusant de son défunt mari.

Mais dans bien d'autres circonstances, on peut alléger le caractère ennuyeux de certains épisodes de la vie en relevant leurs aspects hilarants.

L'humour constitue un remède efficace contre toutes émotions désagréables qui assombrissent la vie et embarrassent les relations interpersonnelles. Il combat l'anxiété, diminue l'hostilité, amoindrit la culpabilité, dissipe la dépression et abrège la tristesse et l'ennui. Il est le contrepoison idéal de la mélancolie, du vague à l'âme et du cafard. Il est d'un puissant secours pour amorcer et maintenir des relations agréables.

Vous sentez-vous porté à aborder des personnages lugubres aux figures d'enterrement ?

Trouvez-vous plaisir à converser avec des personnes rageuses, aux paroles remplies de fiel ?

Les déprimés vous séduisent-ils ?

Un proverbe anglais dit :

"Smile and the world smiles with you. Weep, and you weep alone"

("Souriez et le monde sourit avec vous; pleurez et vous pleurerez seul")

Voilà qui est fort exact et, si vous vous plaignez que les autres vous fuient ou vous ignorent, vous pouvez vous demander si vous ne présentez pas une figure trop sérieuse et rébarbative.

Comme la plupart des gens rencontrent déjà assez de moments désagréables dans leur vie, ils ne seront guère portés à s'intéresser à une personne qui répand autour d'elle une atmosphère funèbre.

Vous ne trouverez donc pas utile de casser les oreilles des autres avec le récit interminable de vos malheurs : Rien n'est plus ennuyeux.

Si vous trouvez utile de vous plaindre et de vous lamenter, faites-le aux arbres, aux rochers, ou a un barman, mais pas à vos proches. Vous ne réussiriez qu'à les éloigner pour rechercher des contacts plus amusants ailleurs.

Il est possible de se comporter d'une manière quelque peu original ou insolite qui puisse exciter l'hilarité des autres.

Il n'est ni obligatoire ni utile d'agir toujours avec sérieux et de manière conventionnelle.

Certains conférenciers ou professeurs par exemple, distillent un ennui mortel et s'expriment d'une manière tellement soporifique qu'ils n'arrivent pas à faire passer le message, souvent très valable, qu'ils tentent de communiquer.

Les humains, grands comme petits adorent tous s'amuser et fuient comme la peste ceux dont la présence leur rappelle les moments pénibles de la vie.

Une réflexion incongrue, des observations un tantinet loufoques, un sourire narquois, voilà qui peut souvent dérider et amener à écouter ce que vous voulez dire.

J'ai, comme vous, rencontré toute ma vie des personnages ternes et sombres : professeurs ennuyeux, interlocuteurs assommants, compagnons de travail ou de vie empoisonnants.

Parfois, je ne pouvais pas commodément les fuir et je les ai endurés comptant les minutes ou en m'évadant dans le rêve. Ces gens ne sont jamais devenus des amis.

J'ai aussi eu, comme vous je l'espère, des contacts agréables avec d’autres personnes qui prenaient la vie du bon coté. Elles m’ont fait rire et je les ai aimées au moins au moment où elles me divertissaient.

Ainsi donc, si vous vous efforcez de comprendre les autres, de les respecter, de ne pas leur mentir pour les exploiter, de vous occuper attentivement de certains d'entre eux et de les faire rire, vos relations interpersonnelles devraient se dérouler souvent agréablement.

Et si, malgré vos efforts, certaines relations demeurent toujours pénibles et déplaisantes, vous pourrez toujours les rompre et en nouer d'autres avec des personnes moins compliquées.

Et maintenant répétez-vous intérieurement : "Comment puis-je m'amuser maintenant"

Travaillez dès aujourd'hui à introduire plus d'humour et de gaieté dans les diverses relations que vous entretenez avec les personnes de votre entourage.

Auteur inconnu

Règles d'or de l'humour

1- Je suis déterminé à utiliser mon humour à des fins positives, ludiques, encourageantes et aimantes seulement.

2- Je vais me prendre légèrement tout en prenant mon travail dans cette vie sérieusement.

3- Je ne chercherai pas à être offensé. Dans le cas de doute, je vais prêter aux autres de bonnes intentions. Je vais pratiquer la paranoïa positive.

4- Je vais exprimer mon rire physiquement et librement. Dans la solitude et le silence, je vais me rappeler de sourire.

5- Je refuse d'utiliser l'humour pour exprimer la colère ou les préjugés.

6- Je comprends que le cadeau de l'humour est un cadeau d'amour; je vais rire généreusement aux tentatives d'autrui d'exprimer de l'humour.

7- Tour et humour ethnique sera par consentement mutuel et sera réciproque, sinon je ne m'engagerai pas dans un tel type d'humour.

8- Je vais respecter les sujets défendus de mes auditeurs, quoique je vais m'amuser avec mes propres sujets défendus librement et sans culpabilité.

9- Si j'offense quelqu'un par mon sens de l'humour, je vais m'excuser auprès de cette personne et me corriger.

10- Je serai toujours vigilant pour les blagues et les absurdités de l'univers et je vais partager mes observations avec mes compagnons (compagnes) de vie.

11- Au milieu de l'adversité, je vais utiliser mon sens de l'humour pour faire face à la situation, survivre et grandir.

12- Le jour de ma mort, je vais penser à ma vie et je saurai que j'ai ri amoureusement, pleinement et bien.

 

 

 
 

 

Chamminou vous invite et Juste pour toi ne sont pas responsables du contenu de cette page.

Copyright (Au Jardin de l'amitié) © 2011 Tous droits réservés