« Je franchis les ponts dans la joie et l’aisance »

 

C’est si facile de les franchir quand on accepte de laisser aller, de ne rien forcer, de faire confiance.

Pourquoi toujours vouloir décider, chercher des solutions, quand on peut tout simplement laisser agir l’univers. On demande... et on laisse agir. L’important, c’est d’être attentif au moindre signe, parole, rêve, geste, rencontre, lettre, etc.

Quelques principes à travailler :

- Le désir de lâcher prise

- Le contrôle de l’esprit

- L’apprentissage du pardon envers soi et les autres, afin de se libérer.

Parfois lorsque j'essaie de me libérer d’un schéma, la situation paraît empirer pendant un certain temps. C’est le signe que la situation commence à évoluer. Il me faut donc poursuivre mon travail.

Exemples :

Nous avons une querelle juste quand nous travaillons à améliorer nos relations.

Nous perdons notre portefeuille alors que nous travaillons à accroître notre prospérité.

Nous travaillons sur notre santé et nous tombons malade.

Affirmations :

" Lorsque l’on fait appel à l’Universel, il faut s’attendre aux surprises. Tout peut sembler aller mal, alors qu’en réalité tout va bien. "

" Si les choses ne se passent pas à ma façon, je peux m’arrêter, demander l’aide d’une énergie positive et tout recommencer. "

" Lorsque les choses vont mal, c'est en réalité un défi qui nous est lancé : le défi de faire confiance à la Puissance qui est en nous, autour de nous et partout. "

Exercice :  Libération

Je me place devant un grand miroir et je pense à quelque chose que j'aimerais changer dans ma vie.

Pendant que je me regarde dans le miroir, je dis à haute voix :

" Je comprends maintenant que j’ai créé ce problème; je désire me libérer du schéma dans ma conscience qui en est la cause. "

Je répète cette affirmation plusieurs fois, avec conviction.

Je n'ai pas besoin de savoir comment; je n'ai besoin que de ma volonté. L’Intelligence Universelle ou mon inconscient se chargeront du " comment ". Il y a une réponse à chacune de mes pensées et mon pouvoir se trouve dans le moment présent.

Affirmations :

" J'accepte de ne pas contrôler les événements de ma vie. Je fais place à la souplesse et à l'acceptation. Je me concentre sur ma sagesse intérieure et je la laisse agir. "

" J'accepte avec sérénité les périodes d'attente et de transition. Comme la peur qui entre régulièrement en repos, je m'accorde des moments de calme et de réflexion. Je me prépare ainsi à mieux agir. "

"Je me réserve du temps pour prendre contact avec mon guide intérieur. Je choisis le chemin de l'intérieur, dont la voie est certaine bien qu'inconnue. J'apprivoise ma véritable nature. "

MON ESPRIT EST UN OUTIL

Notre esprit est un outil dont nous pouvons disposer à notre guise. Il est possible de le déconditionner.

La manière dont nous l’utilisons aujourd’hui n’est que le résultat d’une habitude. Toutes les habitudes peuvent êtres changées, pour autant qu’on le désire ou que l’on sache que cela est possible.

Il nous suffit de penser que notre subconscient est comme un ordinateur.

Je fais un moment de silence dans mon esprit et je réfléchis à cette idée :

" Mon esprit est un outil que je peux utiliser comme je l'entends. "

Affirmations :

" Même si j'ai peur, je peux agir. Je peux changer de route en tout temps. Je peux faire confiance, même si je ne connais pas d'avance les résultats de mon choix "

Il réside en nous une force et une intelligence incroyables qui répondent à nos pensées et paroles. Il est possible de maîtriser cette force en contrôlant notre esprit par le choix conscient de nos pensées.

Cessons de penser selon nos anciens schémas. Quand ils remontent à la surface, je dis à mon esprit :

" Je choisis maintenant de penser qu’il devient plus facile pour moi d’effectuer des changements. "

Les anciennes pensées ne servent plus à rien, elles font partie du passé et tout ce qui me reste à faire, est d’en finir avec les expériences qu’elles m'ont amenées.

Je n'ai qu'à imaginer un petit enfant à qui je n'ai jamais imposé une heure pour se coucher. Un jour, je décide que dorénavant, l’heure du coucher sera tous les soirs à huit heures. Que se passera-t-il le premier soir ? Il se révoltera contre cette nouvelle règle, protestera, pleurera et tentera de rester debout le plus tard possible. Si je lui cède cette première fois, il aura gagné et cherchera à avoir toujours le dessus. Cependant, si je maintiens fermement ma décision, peu à peu, la révolte diminuera et une nouvelle routine s’établira.

Le processus est comparable pour mon esprit. Il est évident qu’il se révoltera au début. Mais si je reste centré et décidé, il faudra peu de temps pour qu’une nouvelle structure mentale s’établisse. Je ne dois pas lui céder la première fois.

Affirmations :

" Mes réactions sont normales; je les accepte et les laisse aller. "

Exercice : Lâcher prise

En lisant ces lignes, j'inspire profondément et j'expire en libérant mon corps de toute tension. Je relaxe mon cuir chevelu, mon front et mon visage. Il n’est pas nécessaire que les muscles de ma tête soient tendus pendant ma lecture.

Je détends ma langue, ma gorge et mes épaules. Je peux tenir une feuille sans que mes mains ou mes bras soient crispés. Je le fais maintenant.

Je laisse mon dos, mon abdomen et mon bassin se détendre. Je calme ma respiration en même temps que je détends mes jambes et mes pieds.

Est-ce que je ressens un changement notable dans mon corps depuis que j'ai commencé à lire ce paragraphe ? Je remarque à quel point je persiste à me crisper; si je le fais avec mon corps, je le fais aussi avec mon esprit.

Dans ma position détendue et confortable, je dis :

Je suis décidé à lâcher prise 
Je relâche 
Je laisse aller
Je relâche toute tension
Je libère toute crainte
Je libère toute colère
Je libère toute culpabilité
Je libère toute tristesse
J’abandonne tous mes blocages
Je me libère et je me sens en paix
Je suis en paix avec moi-même
Je suis en harmonie avec la vie
Je suis en sécurité

J'effectue cet exercice deux ou trois fois. Je sens combien il est agréable de lâcher prise.

Je répète l’exercice chaque fois que je sens survenir des difficultés. En peu de temps, il fera partie de moi.

D’autre part, cet état de relaxation permet à mes affirmations d’agir plus vite. Je me détends simplement et j'ai des pensées positives.

Affirmations :

" Je prends conscience de ma lumière intérieure. Je lui permets de grandir. Je lui confie toutes mes peurs, tous mes espoirs, tous mes regrets. Au sein de cette merveilleuse lumière, je me repose, je reprends des forces. "

La détente physique :

Si j'ai dû me retenir verbalement, que des expériences ou des émotions se sont inscrites dans mon corps, au point d'avoir des douleurs physiques ou autres malaises, il est parfois possible que j'aie besoin d'une détente physique, comme par exemple hurler dans ma voiture (vitres fermées !) ou encore frapper un coussin. C'est une manière inoffensive de relâcher une colère retenue.

Affirmations :

" La maladie et la souffrance sont souvent une occasion de croissance, de faire le point dans ma vie. "

Je me pardonne ainsi qu'aux autres, je me libère du passé et je vis dans le moment présent.

L'amour est toujours la solution pour toute forme de guérison. Et le chemin qui mène à l'amour est le pardon. Le pardon dissout la rancoeur. Toutes personnes qui fait un travail spirituel connaît l'importance du pardon.

Affirmations :

" Je me pardonne de nourrir des pensées négatives et je prends la résolution de ne pas en susciter d'autres. De même, je laisse aller tous ceux pour qui j'éprouve du ressentiment et leur souhaite toutes les bénédictions de la vie. Quand l'amour de Dieu emplit mon âme et que son flot de paix me traverse, je ne peux m'irriter contre personne. Je les libère et les laisse aller. Je sais que j'ai pardonné quand je peux rencontrer qui que ce soit en pensée sans ressentir de pincement, que j'ai l'âme en paix. "

" Je choisis de pardonner et de me pardonner. (nom de la personne) à partir de maintenant, tu n'as plus d'emprise sur moi et je choisis de te voir dans ta divinité. "

" Avec l'aide de mon subconscient et grâce à la divine présence de Dieu en moi, je laisse aller maintenant toute critique. J'ouvre mon coeur à la tolérance, la sympathie, la patience, l'humilité et la tendresse dans l'ordre divin et par l'amour divin et je dégage maintenant, bien-être, chaleur et paix envers ceux qui me touchent et envers moi-même. "

" L'amour de Dieu emplit mon esprit et mon coeur et je projette l'amour et la bonne volonté sur tous ceux qui m'entourent et sur les personnes de partout. Si j'ai une rancune ou un sentiment de mauvais vouloir envers quelqu'un, je le bénis particulièrement jusqu'à être à même de penser à lui sans le moindre déplaisir. "

" L'amour indulgent de Dieu nous a délivrés. Amour divin, donnes-nous des résultats parfaits et tout entre nous est de nouveau harmonieux. Je te regarde avec les yeux de l'amour et je rends gloire à Dieu de ta réussite, ta prospérité et ton bonheur total. "

Référence : Louise Hay et autres sources

 

 

 

 
 
 

 

 

Copyright (Au Jardin de l'amitié) © 2003 Tous droits réservés