Source : Micheline Duff
Contes de Noël pour les petits au coeur d'ange

J'ai reçu l'aimable autorisation de Madame Duff de publier ses contes


 

 

 

Minuit approchait au Pôle Nord, la veille de Noël, et c'était le temps de partir car le père Noël n'aimait pas être en retard. Il tripotait sa barbe depuis un bon bout de temps, essayant de trouver une solution à son gros problème. On avait pourtant attelé les rennes au traîneau rempli de cadeaux, et tout semblait prêt pour le grand départ. Que se passait-il donc ?

Le renne au Nez Rouge avait disparu ! On avait beau le chercher partout, on ne le trouvait nulle part, ni dans l'étable des rennes, ni dans l'atelier des lutins, ni derrière la maison du père Noël.

Finalement, la Fée des étoiles le trouva endormi sur le dessus d'un banc de neige, loin derrière l'atelier du père Noël. Elle s'empressa de le réveiller en le secouant.

- Vite, réveille-toi gros nigaud ! Tout le monde t'attends, l'heure du départ a sonné !

Le petit renne la regarda avec de grands yeux tristes remplis de larmes. Non seulement son nez était rouge mais son museau et le bout de ses oreilles aussi. Et il tremblait sur ses pattes.

- Excusez-boi, badabe la fée des zétoiles, j'ai attrapé un rhube de cerbeau... Je zuis très balade.

- Ah ! mon pauvre petit, continue de te reposer, on va essayer de s'arranger sans toi. Mâche de la gomme de sapin, ça va t'empêcher de tousser.

Hélas, le père Noël refusait de partir distribuer les cadeaux sans l'aide de son renne au Nez rouge.

- On risque trop de se perdre sans lui. Les autres rennes courent vite mais ça nous prend quelqu'un pour éclairer le chemin dans le grand ciel noir. Le petit renne au Nez rouge, avec son nez tout brillant, faisait bien ça, lui...

- J'ai une idée, dit la Fée des étoiles.

Elle fit détacher le plus grand et le plus fort de tous les rennes et murmura quelques mots dans sa grande oreille. Puis elle lui donna un gentil petit coup de baguette magique sur la queue. Soudain, le renne géant monta comme une flèche dans le ciel parsemé d'étoiles.

- Ne vous inquiétez pas, le Grand Renne reviendra dans quelques minutes, dit la fée. C'est promis.

Tous le regardèrent s'envoler et disparaître en silence dan la nuit.

Pendant ce temps-là, dans une immense forêt du Québec remplie de neige, le jeune Bambi regardait le ciel à côté de sa maman. C'était la nuit de Noël, et il espérait voir passer parmi les étoiles, son héros, le petit renne au Nez rouge. Mais, contrairement à ses attentes, c'est un énorme renne au panache royal marchant dans la neige qui apparut de derrière un sapin et vint d'adresse à eux.

- Bonsoir madame, bonsoir Bambi. N'ayez pas peur, je ne vous veux pas de mal. J'aurais seulement un service à vous demander.

Le Grand Renne leur soumit alors une proposition dans le creux de l'oreille. Le petit Bambi se mit à sautiller de joie.

- Oh ! s'il te plaît, maman, dis oui, dis oui !

La mère finit par accepter après de longues hésitations.

- Vous allez prendre bien soin de mon petit et me le ramener bientôt, c'est promis ? Et c'est sans danger, hein ?

- Soyez sans crainte madame, il ne lui arrivera rien de fâcheux. Au contraire, votre fils va adorer son aventure !

Le renne géant s'adressa alors à Bambi et lui demanda de le suivre. Ils commencèrent alors à avancer tranquillement dans la forêt et le petit renne trottinait joyeusement derrière le Grand Renne. Puis, ils se mirent à accélérer, plus vite, toujours plus vite. Bambi, sur ses petites pattes fines, n'arrivait plus à suivre.

- Eh ! attendez-moi, vous allez trop vite, monsieur le Grand Renne !

Tout à coup, ils se mirent à monter dans le ciel, plus haut, toujours plus haut. Ils montèrent si haut qu'ils disparurent finalement à la vue de la mère de Bambi restée sur terre. Elle les regarda disparaître au-dessus des nuages en essuyant une larme.

Quelques instants plus tard, un Bambi complètement étourdi atterrit au Pôle Nord. Il n'en croyait pas ses yeux, le père Noël se trouvait là, debout juste devant lui. Il lui souriait et le flattait sur le dos.

- Salut mon bonhomme ! Merci de nous rendre ce service, tu es très gentil, mon petit Bambi.

Un lutin ouvrit alors un coffre de maquillage et peintura le nez du petit renne en... jaune ! Bambi ne pouvait s'arrêter de rire tant ça chatouillait ! Puis la Fée des étoiles s'approcha, tenant dans sa main sa baguette magique.

N'aie pas peur, Bambi, je vais t'en donner un petit coup sur le nez. Tu deviendras alors le petit renne au Nez Jaune.

- Oh non ! Ça va trop me faire mal.

- Mais non, ce n'est rien, je te le promets. Bon, ferme tes yeux maintenant.

Le petit renne ferma ses yeux très fort car il avait soudain envie de pleurer. La fée prononça alors une très longue formule magique.

« Abracadabra-ton-nez-brillera-et-le-ciel-s'éclairera ».

Puis elle donna trois petits coups de baguette sur le nez jaune de Bambi mort de peur.

- Voilà, j'ai fini, dit la fée. Tu vois, ça ne t'a pas fait mal.

Tout à coup, comme par enchantement, Bambi ouvrit les yeux et vit que la noirceur de la nuit avait complètement disparu. Il faisait clair comme en plein jour grâce à son nez jaune devenu brillant comme un soleil.

- Partons vite ! s'écria le père Noël. Nous sommes déjà en retard. Dépêchez-vous, les lutins, d'attacher le petit renne au Nez Jaune sur le devant de mon chariot.

Cette nuit-là, fou de joie et ne pouvant s'arrêter de rire, Bambi parcourut, avec son nez lumineux, le ciel de long en large au dessus de toutes les villes et les villages de la terre. Ceux qui virent le petit renne au Nez Jaune conduire l'équipage n'en croyaient pas leurs yeux, mais ils oublièrent vite l'incident en ouvrant leurs boîtes de cadeaux apportées par les lutins pendant que le traîneau s'immobilisait au-dessus de leur maison.

Aux premières lueurs, le lendemain matin, le grand chef des rennes ramena Bambi dans la forêt auprès de sa maman. Épuisé mais heureux, le petit renne tomba aussitôt endormi. Quand il se réveilla, l'heure du déjeuner était passée depuis longtemps. Il se tourna alors vers sa mère.

- Tu sais pas quoi, maman ? J'ai fait un rêve extraordinaire. Imagine-toi que j'ai rêvé que j'avais le nez jaune et que je conduisais le traîneau du père Noël.

Sa maman se mit à rire mais se garda bien de lui révéler la vérité. Bambi comprit qu'il n'avait pas rêvé seulement au cours de l'après-midi en se regardant dans la glace du lac lisse comme un miroir.

Il avait le nez jaune !

On dit que dans cette région du Québec remplie de neige, chaque veille de Noël, un grand renne au nez étrange regarde le ciel en se rappelant un souvenir qu'il a toujours gardé secret dans le creux de son cœur. Il est maintenant devenu très vieux mais il n'a jamais oublié que, tout petit, il a conduit le chariot du père Noël, une certaine nuit de Noël, avec son nez jaune brillant comme un soleil.

Micheline Duff
Contes de Noël pour les petits 2010

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Copyright (Au Jardin de l'amitié) © 2016 Tous droits réservés