Jadis, en Italie, vivait une vieille femme qui habitait une modeste maison bordant la route.  Puisqu'elle avait perdu mari et enfants, celle qu'on appelait la Befana passait son temps à épousseter, astiquer et balayer.

La veille de l'Épiphanie, par une nuit très froide, on frappa à sa porte. Posant seau et chiffon, la vieille dame alla ouvrir, non sans crainte, car elle ne recevait d'ordinaire pas de visite. Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'elle vit trois étrangers somptueusement vêtus lui demander quel était le meilleur chemin pour se rendre à Bethléem !

Comme elle n'en avait aucune idée, n'ayant encore jamais entendu parler de cette ville lointaine, ils lui expliquèrent que l'enfant Jésus venait d'y naître et qu'ils désiraient aller lui porter des offrandes. D'ailleurs, si elle le souhaitait, elle pouvait se joindre à eux.

Se jugeant trop âgée pour entreprendre pareil périple, la vieille dame déclina leur invitation, arguant qu'elle était de toute façon totalement débordée par ses tâches ménagères.

Mais le lendemain, en se réveillant, elle regretta amèrement sa décision. Elle attrapa donc sa besace et y glissa tous les jouets et jolis objets qu'elle put trouver dans ses tiroirs. Ensuite, elle partit à la recherche des rois mages. Elle marcha des jours durant, questionnant chaque personne qu'elle croisait, mais elle ne trouva ni les mages ni l'enfant Jésus. Alors, au lieu de retourner chez elle en traînant sa lourde besace, elle décida de donner aux enfants tous les présents qu'elle contenait.

Cela l'enchanta à un point tel que, depuis, on l'aperçoit sur son balai dans la nuit du 5 au 6 janvier, portant des cadeaux aux enfants sages et de la suie aux enfants moins sages.

 

 

 

 
 

 

En exclusivité pour Au Jardin de l'amitié

 

Copyright (Au Jardin de l'amitié) © 2016 Tous droits réservés