Par-delà les fuseaux horaires, les saisons et les religions, la fête de Noël est célébrée dans toutes les régions du monde.  Avec des particularités étonnantes.

 

 

 

En Asie...
Arbres ornés de petits jouets, de lanternes, d’éventails et de cygnes en papier pliés selon la tradition de l’origami, fêtes multiples, repas au restaurant… : le “Noël entre amis” fait fureur au Japon.

Sans supplanter pour autant la “Fête du pillage”, une tradition ancestrale qui prélude à la préparation des mochi, des friandises de riz bouilli et coloré, servies au Nouvel An, lors du repas de famille.

Plus officiellement, le 25 décembre est un jour férié pour l’ensemble de la population de la Corée du Sud.  Les enfants reçoivent des cadeaux des mains de “Grand père Santa”, le papa Noël local.

Ce jour prend une signification particulière pour les Chrétiens qui sont très nombreux. Pour eux, la messe de minuit est suivie de visites dans d’autres familles chez qui l’on chante et mange toute la nuit.

En Amérique...
Pendant que les familles d'Argentine dégustent la traditionnelle dinde aux ananas en attendant un papa Noël en bonnet rouge et bermuda, les pétards grésillent dans toutes les rues.

Au Mexique, la grande coutume des posadas commence dès le 16 décembre. Chaque soir, au son des "maracas" et des castagnettes, de multiples cortèges joyeux entraînés par Marie et Joseph frappent aux portes. Le neuvième soir, les portes s’ouvrent à grand renfort d’illuminations, des symboles aussi essentiels que le sapin aux yeux des Mexicains. Et les enfants cassent les Pinatas, des jarres de terre cuite, magnifiquement décorées, qui contiennent de l’eau, des confettis ou des bonbons et que l’on suspend aux plafonds des maisons.

Aux États-Unis, on attend ”Santa Claus” avec les “Christmas Carols”, ces chants traditionnels – Silent night (Douce nuit), Jingle bells (Vive le vent) ou I wish you a merry Christmas (Je vous souhaite un Joyeux Noël) -, entonnés dans toutes les rues par des groupes d’enfants et d’adultes.

Dans les hôtels, près du sapin illuminé, le egg nog, une boisson épaisse parfumée au rhum, et rehaussée de cannelle, trône sur une nappe blanche pour tous les clients.

En Afrique...

En Afrique du Sud, la tradition anglo-saxonne perdure, revisitée aux couleurs du plein été.

Plus étonnant, le Congo a fait de ce jour une vraie fête nationale, la Fête des enfants, qui dure une semaine. Les enfants portent leurs plus beaux vêtements et se promènent entre les eucalyptus transformés en sapins de Noël. Les repas se prennent dehors avec tous les habitants du quartier, sur des tables décorées de feuilles de palmier, tout comme le sont les crèches. Le 24 décembre, sont distribués des biscuits et des bonbons, accompagnés de jus d'orange ou de Coca-Cola. Le soir venu, après la messe, chants religieux et danses traditionnelles congolaises cohabitent pour la veillée de Noël.

En Océanie...

Hémisphère Sud oblige, l’Océanie fête Noël en plein été. L’école est finie. Les vacances et la chaleur torride amènent tout le monde sur les plages. Ce qui n’empêche pas la fête et les cadeaux.

Dans la hotte du Père Noël, la planche de surf a une bonne longueur d’avance.

Le repas traditionnel prend des allures de déjeuner champêtre : c’est un barbie -un barbecue- ou un pique-nique. Du coup, les Australiens récidivent de plus en plus souvent à la période la moins chaude de l’année, en juillet. Là, ils font un vrai festin de Noël chez eux, en famille.

En Europe...

En Norvège, on a décoré la maison dès le début du mois, avec des tulipes ou des jacinthes. Les Norvégiens accrochent une étoile à leur porte et laissent une assiette de porridge pour “Nisse”, leur Père Noël, qui vient de sa Finlande voisine, très exactement de Rovaniemi, promue "ville officielle du Père Noël".

On y trouve un centre d’attraction baptisé "Santapark", visité chaque année par un demi-million de touristes et desservi par des vols directs en provenance de Londres.

En Angleterre, les petits qui n’ont pas la “chance” d’y aller chantent dans les rues pour recevoir des bonbons pendant que leurs parents rivalisent à coup de splendides Christmas Cards.

En Italie, il faut savoir à qui s’adresser avant de recevoir son cadeau : au nord, c'est "Babo Natale" ou "Gesu Bambino" qui passe le 25 décembre.  À Rome, c'est "la Befana", une vieille sorcière très gentille, qui apporte les jouets le jour des Rois.

Ailleurs, c'est Sainte Lucie, le 13 décembre.

Les habitants de Pologne se rient du froid.  À Noël, ils ont coutume de se promener en traîneaux dans la campagne toute blanche, d’allumer un feu et de faire griller des saucisses. 

 

 

Accueil du Jardin | Spécial de Noël



 

 

Copyright (Au Jardin de l'amitié) © 2016 Tous droits réservés