C'est déjà décembre !

Doux mois qui me porte à rêver et à me rappeler d'une maison aux pignons enneigés. Dans cette maison, nous avons vécu des nuits de Noël magiques ! Des moments gravés à jamais dans ma mémoire... où mes parents s'entouraient de tous leurs enfants et de leurs petits-enfants...

C'était la fête chez les Nantais, du 36 rue Albert à Sainte-Agathe-des-Monts dans nos belles Laurentides !

 Je revoie le salon décoré de guirlandes dorées. Il y avait aussi des branches de houx accrochées sous les porches. Comme l'occasion était belle pour nous de nous bécoter sous le houx ! Il y avait aussi plein de boucles rouges et je pouffe de rire... juste à penser à la tête de chevreuil accrochée au-dessus du foyer. Pour l'occasion, elle portait un chapeau de Père Noël et même ses oreilles étaient décorées de boucles rouges !

Les lumières brillaient dans le sapin blanc aux parures dorées. L'ange décorait fièrement la cime du sapin et dans la crèche miniature installée à son pied... Marie, Joseph et les bergers attendaient l'Enfant-Jésus. Pour cet instant si miraculeux, les enfants déposaient solennellement leurs petits animaux de plastique près de l'étable pour accueillir eux aussi le Messie. Du plus petit au plus grand... c'était la si douce attente.

Tout à coup, la maison s'animait. Elle pétillait et se colorait. Son coeur de maison commençait à battre et à s'exciter... C'est comme si elle savait que la magie s'installait ! Les grands déposaient un à un les cadeaux sous l'arbre. Le manteau de la cheminée accueillait tous les bas accrochés des enfants. Les oursons blancs semblaient s'exciter. Oui, ils attendaient impatiemment de se retrouver bien au chaud dans les bras des enfants ! Vite ! Vite ! Une dernière boucle, un petit bout de ruban ! Minutes fébriles et tremblements dans la voix !

Je me revoie encore... ouvrir la porte pour scruter le sentier par où le Père Noël arriverait bientôt en traîneau... Vite que minuit sonne pour aller réveiller tous les petits qui dorment au deuxième étage !

Enfin, c'était l'instant magique ! Les enfants descendaient l'escalier le regard tout ébloui. Ils se rendaient à la grande fenêtre pour savoir si le traîneau était bien arrivé à bon port ??? Mais où était-il ce Père Noël ? Pourtant, le traîneau était bien là ! Surprise ! Il arrivait enfin par le petit chemin et les enfants qui croyaient dur comme fer en ce vieillard à la barbe blanche et au ventre proéminent... en tremblaient de plaisir ! Ils se mettaient à crier :

" Père Noël ! Père Noël ! Nous sommes là !

Le Père Noël distribuait les cadeaux. Bien sûr, il en profitait pour embrasser les mamans et pour taquiner les papas. Ce jovial personnage poussait l'audace jusqu'à demander qu'on lui serve un petit verre pour se gargariser la gorge !!! Après tout, ça donne des fils d'araignée dans la gorge que d'avoir tant de noms à dire et tant de boîtes à offrir !

Que c'est bon de me rappeler cette magnifique maison ! Que d'instants magiques j'y ai vécus. Les souvenirs heureux dansent dans ma tête... Les murs abritaient tout son petit monde. C'est aussi dans cette maison que je me suis mariée et que ma mère s'est endormie à jamais dans un dernier sommeil par une douce journée de septembre...

Cette année, c'est une autre famille que cette maison abritera en cette nuit de Noël... Une toute nouvelle aventure que d'apporter joie et bonheur à des gens différents...

Pour moi, elle restera toujours la maison du BONHEUR. La maison choisie par mon père Amédée et où sa tendre épouse Janine s'est endormie pour la dernière fois en pensant à lui !

Louise Nantais
10 décembre 2001
Tous droits réservés

 

 

 

   
 
 
 

Copyright (Au Jardin de l'amitié - Le jardin de Janilou) © 2003 Tous droits réservés